La Maison d'édition Illustrateurs Oliver Sanfilippo, Akae

Né à Menton en 1981, Olivier Sanfilippo, surnommé aussi "Akae", entre aux Beaux-Arts après un Bac général. Il n'y reste toutefois que deux années avant de rejoindre l'Université pour s'adonner à sa seconde passion après l'art : l'histoire. Son cursus universitaire le mène jusqu'au doctorat. Toutefois il n'abandonne pas ses amours premières et continue à dessiner dans son coin.

C'est ainsi qu'il commence à œuvrer au sein de nombreux fanzines, webzines et autres supports amateurs dans le milieu du jeu de rôle (Manuscrits de Linzi, pro-zine Lance-Feu, etc.) et littéraire (Itinéraire, Nuits d'Almor, Hydromel, Piments et Muscade, etc. ), notamment avec l'association de "La Voix de Rokugan" (Les Parchemins Secrets de Rokugan). Ces participations vont finalement lui permettre de mettre un pied dans l'édition professionnelle, essentiellement dans le JdR, milieu qu'il affectionne tout particulièrement. C'est ainsi qu'il est publié une première fois avec Anthéas : l'Archipel des cimes en 2008 (Icare ed.). Il intègre le collectif de créatifs (auteurs, illustrateurs, etc.) Forgesonges, et c'est ainsi qu'il participe à la création des Ombres d'Esteren (Forgesonges/Agate ed.). En parallèle est publié le Recueil des démiurges en herbe (Forgesonges/Icare ed.) qu'il co-dirige. Il travaille aussi sur des jeux comme Alkemy RPG (XII Singes/Kraken ed.) et finalement sort en 2011 Mississippi : Tales of the Spooky South (Forgesonges/XII Singes) pour lequel il a dirigé l'équipe graphique en plus de l'illustrer. C'est cette même année qu'il est invité pour sa double casquette de chercheur et illustrateur à rejoindre la première table ronde universitaire sur l'histoire dans le jeu de rôle au Musée national de l'éducation de Rouen où une partie de son travail est exposé. Tout juste deux mois plus tard, c'est avec un grand honneur qu'il est nommé lauréat du Prix Jeune Illustration Zone Franche 2012.

S'enchaînent alors diverses productions et sorties avec des ouvrages comme On Mighty Thews et Annalise (Boite à Heuhh), Le Royaume des Cieux pour le jeu Capharnaum (Deadcrows/ 7eme Cercle) et le reboot, Devastra-Réincarnation (Pulp Fever ed.), un jeu de ses deux amis Romain d'Huissier et Laurent Devernay. Il compose aussi les illustration intérieures de l'écran pour le jeu Tenga (John Doe ed.). Sont aussi sortis un supplément de contexte qu'il a dirigé pour le jeu Le Livre des 5 anneaux (Edge/AEG), Sunda Mizu Mura, ainsi qu'Islendigar, un jeu de Fabien Fernandez (Cendres de Sphinx). Il travaille aussi pour la presse "rôliste" et est publié au sein des JDR Mag, Di6dent ou encore Casus Belli (illustrations, articles ou interviews).

En 2013, une partie de son travail est exposée au sein de la ville de Bagneux puis lors du festival Zone Franche 2013. Il est aussi invité à composer une fresque en live durant le célèbre festival des Imaginales à Epinal, invitation renouvellée en 2014.

Aujourd'hui, il travaille sur divers projets, personnels ou non, comme La Geste des Dieux-Machines (avec l'auteur Christophe Valla et Aldo Pappacoda), Chiaroscuro (un jeu d'Aldo Pappacoda) ou encore Wulin (édité chez Game-Fu ed.). Il travaille aussi sur la suite de plusieurs gammes auxquelles il a contribué comme Les Ombres d'Esteren, qui désormais s'exporte dans la langue de Shakespeare sur le marché anglo-saxon. Les Ombres d'Esteren ont remporté 3 Ennies Award en 2013 dont un d'or pour le préstigieux prix "Best Art Interior". Il a aussi été contacté pour intégrer l'équipe de nombreux autres projets : Insectopia, Venzia (Studio Deadcrows), et plusieurs projets encore confidentiels (aux côtés d'auteurs comme Romain d'Huissier, Nicolas Henry, Stéphane Treille, etc.) pour lesquels il devrait, en plus de signer les illustrations, se fendre de quelques textes.

En parallèle, il intègre le Groupement d'entre-aide des auteurs rôlistes (GEAR), co-dirige le pôle Jeux de rôle du GRAAL au Festival international des jeux de Cannes, et finalement intègre en 2014 les organisateurs du festival Nice-Fictions en tant que directeur artistique et responsable du pôle Expositions et graphismes. Il signe plusieurs affiches dont celle d'Octogone 2014 et de Nice-Fictions.

2014 est aussi pour Olivier l'occasion de diversifier son activité. Il signe ainsi plusieurs couvertures de romans (Editions du Riez, Mythologica, etc.), et en particulier Sense of Wonder, Symphonie pour Envers, de SoFee L. Grey, aux éditions Les Netscripteurs, ou encore une carte géante pour les Editions Fei (Les Voyages vers l'Ouest) et d'autres projets actuellement en développement (jeu de société, jeu vidéo, etc.). Il concrétise aussi un rêve d'enfant en intégrant l'équipe d'un projet en cours de développement chez Alderac Entertainment Group.

Ses influences sont multiples, asiatiques notamment, avec le Japon et ses grands maîtres de l'estampe ou de l'animation (Miyazaki), Musha, ou encore les peintres romantiques européens. Citons encore des artistes contemporains comme Sergio Toppi, Briclot, et tant d'autres qu'il affectionne. Mais il agit plus généralement comme une véritable éponge et, passionné de travail en équipe, c'est auprès des illustrateurs qui l'entourent (amis ou collègues de travail) qu'il puise le plus de matière, Yvan Villeneuve, Willy Favre, LG, etc.

Le site internet d'Olivier Sanfilippo